Caldas da Rainha

mes-mercredis.jpg
mes-mercredis-ar.jpg

01-caldas_3.jpg

À quelques kilomètres d’Óbidos, se trouve la ville de Caldas da Rainha (Caldas, du nom des sources sulfureuses d’eau et Rainha, à cause de la reine D. Leonor, dont le nom est inévitablement lié à la ville).

Caldas da Rainha est une ville particulière, aux racines bien lointaines. Les Romains ont laissé trace de leur passage et ont exploité les sources d’eau existantes, connues pour les Caldas d’Óbidos.
Les invasions barbares et les batailles avec les rRmains ont été à l’origine de la destruction des bains.

03-clipboard02.jpg

Au XIIIème siècle, les Caldas d’Óbidos étaient très recherchés par les lépreux et les personnes souffrant de rhumatisme. Une congrégation bénédictine donnait alors assistance aux pauvres et aux malades.

Malheureusement, après l’extinction de la congrégation, le manque de moyens n’a pas évité la décadence des lieux et ceci malgré la volonté et les efforts du roi D. Afonso V.

00-leonor_3.jpg

Ce sera la reine D. Leonor, détentrice des terres d’Óbidos qui, dès 1482, ordonnera la construction de ce qui sera le premier hôpital du monde. Cependant, deux versions s’opposent. L’une voudrait que c’est suite à un déplacement pour rencontrer le roi où la reine aurait aperçu des gens du peuple se baigner sans conditions qu’elle aurait pris la décision, tandis que l’autre prétend que la reine, elle-même malade, aurait fait construire un bassin où elle prenait des bains. Au vu des résultats excellents, elle aurait promis la construction de l’hôpital thermal qui aujourd’hui encore porte son nom.

Toujours est-il que l’hôpital a été construit selon l’ordre de D. Leonor.

04-hospital-das-caldas.jpg

11-248457006_c476ae15d5.jpg

La construction de l’hôpital, qui a véritablement commencé en 1488, est incontestablement associée à la volonté de prêter assistance aux pauvres et aux malades. Une église en annexe à l’hôpital, l’église de Nossa Senhora do Pópulo, a également été  construite.

 

10-vol_igreja_nossa_senhora_populo_390px.jpg

12-clipboard03.jpg

13-clipboard04.jpg

14-caldas2.jpg

Sous l’impulsion de la reine, surgit dans la transition du XVème pour le XVIème siècle, une institution unique en son genre, un établissement entièrement dédié au traitement thermal. C’est l’apparition de cette institution qui donne le nom à la ville actuelle. Caldas da Rainha [dont voici quelques magnifiques photos].

02-clipboard01.jpg

On raconte que la construction de l’hôpital et de l’église ont demandé tellement de moyens financiers que la reine a vendu tous ses bijoux pour pouvoir acheter des meubles, ustensiles, vêtements, etc. Pour garantir la survie des lieux, elle a fait don à l’hôpital de toutes ses terres, des loyers et autres biens qu’elle possédait.

20-1071375.jpg

21-2987546268_39f1419423.jpg

25-clipboard05.jpg

Mais la ville est aussi connue pour sa céramique, avec des caractéristiques populaires, et quelquefois humoristiques. On trouve des assiettes en formes de choux et  d’autres légumes, ainsi que de fruits, de petites et grandes figures de céramique, humoristiques et érotiques (pour ceux qui n’ont pas froid aux yeux… enfin, quand je dis érotiques…), qui semblent déclencher la surprise et la bonne humeur des visiteurs.

36-louca-3412372585_801696eaf6.jpg

37-imgp9673.jpg

Beaucoup de ces pièces doivent leur création à l’humoriste Rafael Bordalo Pinheiro, qui a réussi, en 1875, à créer un personnage qui traduit les sentiments du Portugais commun, d’aspect exaspéré et insolent, le « Zé Povinho », qui est le portrait caricatural du Portugais typique (un cousin du Britannique John Bull, en quelque sorte).

37-bordalo_pinheiro.jpg

 

10 Responses to “Caldas da Rainha”

  1. faudemer dit :

    je suis originaire d’obidos ,caldas… et pour moi c’est le plus bel endroit du monde ,tout chauvinisme mis à part.
    merci à tous ceux qui font connaître ces lieux magnifiques.
    il faudrait plus de touristes encore et de mécènes pour préserver petites villes et villages chargés d’histoire ,et souvent méconnus .
    il faut savoir par ailleurs qu’en cherchant bien, d’une manière ou d’une autre nous avons tous des souches communes , et devons essayer de sauvegarder ce qui est déjà magnifique édifié par nos ancêtres.
    merci de m’avoir lu j’avais envie de partager mon amour pour ma terre natale ,(ouvrez les images d’obidos sur Google et vous comprendrez).merci merci merci.maria guiomar

  2. ovar dit :

    3 semaines à Caldas cet été, je sens que je vais me régaler et grâce à toi.
    biz

  3. BRAZEX dit :

    merci Armando pour cette visite guidé a Caldas da Rainha, un endroit super jolie qui merite d’être explorer avec des yeux bien ouverts un lieu plein d’histoire.

  4. chantal dit :

    Merci Armando, un Mercredi qui m’aura appris que le premier hôpital du monde fût construit au Portugal ! D Léonor, une reine de coeur dont les portugais peuvent- être fiers !

  5. Béatrix dit :

    J’aime beaucoup les petites céramiques en forme de salade et de légumes c’est choux! La reine D Léonor était une belle âme…

  6. Lali dit :

    Tu es un conteur né et quel souci du détail, comme toujours…
    Tu as pensé à tout!
    Merci pour cette visite autant historique que culturelle et même humoristique!

  7. Denise dit :

    Une fois de plus, je suis enchantée par tes « mercredis au Portugal » et toutes ces découvertes.

    Les photos sont très belles. Quel plaisir !

    Bises

  8. Capucine dit :

    Merci pour le guide de ce beau mercredi qui nous transporte une fois de plus avec plaisir et curiosité dans ce pays de mille trésors.
    Quel beau voyage….
    Bises

  9. Servanne dit :

    L’église et son horloge, splendide !!! de toute beauté et la photo aussi !

  10. Servanne dit :

    Merci pour ce voyage que j’attneds tu sais !

    J’ai trouvé ce qu’il me fallait pour ma poétée heu potée je veux dire ! aux choux hivernale, I love it !