La bibliothèque Joanina (Coimbra)

mes-mercredis.jpg
mes-mercredis-ar.jpg

001-biblioteca.jpg

La semaine dernière, je vous ai parlé de la librairie Lello & Irmão à Porto. Cette semaine, j’aimerais poursuivre mon voyage dans le monde des livres. Je vous emmène donc faire connaissance avec la magnifique et riche bibliothèque Joanina de l’Université de Coimbra.

L’Université de Coimbra est la plus ancienne université au Portugal. Elle date du XIIIième siècle, au moment où le roi D. Dinis a signé, le 1er mars 1290, un siècle après la fondation du Portugal, à Leiria, le document intitulé Scientiae thesaurus mirabili.

d-dinis.jpg

Curieusement, l’université a été initialement installée à Lisbonne et a été transférée à Coimbra, en 1308. Trente ans plus tard, elle sera à nouveau déplacée vers Lisbonne jusqu’à 1354, pour revenir à Coimbra jusqu’a 1377, moment où elle est retournée une fois encore à Lisbonne.

C’est seulement en 1537 que le roi D. João III a donné l’ordre que l’Université de Coimbra soit transférée définitivement à Coimbra. Il est curieux de savoir qu’on trouve des preuves documentées que celle-ci était une “bibliothèque de l’État”, régie par des règlements et soulignant son caractère de bibliothèque publique entre 1591 et 1597.

d-joao-3.jpg

Aujourd’hui, avec plus de sept siècles d’existence, l’Université de Coimbra est bien évidement une institution de référence, partout dans le monde.

 

002-universidade-coimbra_20.jpg

002-universidade.jpg

Au cours des années, elle s’est grandement enrichie, par des donations ou bien l’achat d’ensembles bibliographiques, comme ceux qui sont parvenus de Flandres, grâce à l’intervention du libraire Pedro Mariz.

La vie politique portugaise assez troublée a mis un frein à son développement, jusqu’à l’arrivée au pouvoir de D. João V, qui autorise la construction d’un imposant édifice. Lors de la réforme pombaline, après le tremblement de terre de 1755, ont été crées plusieurs bibliothèques spécialisées, laissant ainsi la bibliothèque de l’université de Coimbra un rôle particulier.

005a-po.jpg006a-dsc05362a_800.jpg

Au XIXième siècle, avec les invasions françaises, les guerres libérales, et la suppression des ordres religieux en 1834, une partie du fonds de la bibliothèque a été déplacé et l’approvisionnement de celle-ci s’est ressenti.

Au XXième siècle et dans le cadre des travaux de la cité universitaire, une priorité a été donnée à l’adaptation des installations de l’ancienne Faculté de Lettres et à la création d’une nouvelle bibliothèque qui est entrée en activité en 1962.

003-clipboard03.jpg

004-2214719.jpg

Aujourd’hui, la Bibliothèque Générale de l’Université de Coimbra est répartie en deux, la nouvelle bibliothèque, et la Bibliothèque Joanina qui, pour sa richesse architectonique et décorative, est un monument national. La majesté de l’art baroque est répartie en trois salles, divisées par arcades, où sont insérées des enseignes universitaires en bois travaillé et peint. Le mur de la dernière salle présente un imposant portrait du roi D. João V, qu’on attribue, sans grande conviction, au peintre italien Domenico Dupra. Les trois salles sont revêtues de magnifiques étagères en bois travaillé et délicatement décorées par Manuel da Silva.

bibi-000.jpg

bibi-001.jpg

bibi-002.jpg

bibi-003.jpg

bibi-004.jpg

bibi-008.jpg

bibi-005.jpg

bibi-006.jpg

bibi-007.jpg

bibi-010.jpg

bibi-009.jpg

Les plafonds présentent des peintures allégoriques en trompe-l’œil des peintres António Simões Ribeiro e Vicente Nunez.

pla-001.jpg

pla-002.jpg

pla-003.jpg

pla-004.jpg

pla-005.jpg

Mais, au delà de la richesse incontestable et de la finesse artistique de la décoration baroque, la Bibliothèque Joanina possède parmi ses livres, quelques rares et importants livres bibliographiques portugais, et est, sans aucun doute, un temple artistique en hommage à la connaissance et au savoir.

coimbra-vista.jpg

 

 

17 Responses to “La bibliothèque Joanina (Coimbra)”

  1. collard dit :

    Bonjour , c’est superbe , magnifique , très riche , passionnant .Il est dommage de ne pas pouvoir prendre ses propres photos ou films . Je ne comprends toujours pas cette attitude de la part de l’administration nombreux édifices . Nous sommes au 21 ° siècle , que diable . A chaque visite je suis frustré de ne pas pouvoir compléter mes images de voyages par ces superbes photos qui me sont interdites sur place , alors que je peux les voir , a satiété , sur ce site . Je filme sans flash et je ne veux pas des images filmés par d’autres . Merci , quand même . Cordialement a tous .
    Destael

  2. colette malet dit :

    je viens d ‘avoir l’ immense privilège de visiter ce trésor de l’humanité les mots manquent pour exprimer la magnificence du lieu avec la chapelle ! mallheureusement je suis frustrée car je n ‘ai pas eu le temps de trouver des documents et des photos de ce lieu magique ! Comment faire pour s ‘en procurer ? MERCI !

  3. lemercier dit :

    Ebloui par la clarté du jour, je pénètre dans la bibliothèque et peu a peu je m’habitue à cette demi pénombre….un trésor, une merveille architecturale se révèle à mes yeux. On est sidéré par la beauté des lieux ces peintures, ces trompe l’oeil, ces rayonnages remplis de précieux volumes, c’est vertigineux et inoubliable…cet endroit se mérite car la ville est toute en hauteur ou culmine cet endroit fabuleux (visite du 24 Juillet 2009)

  4. Michel dit :

    J’y étais mercredi dernier ! effectivement une splendeur ! Curieusement pour lutter contre les insectes ils entretiennent des chauves-souris

  5. EMMANUELLE dit :

    Bonjour

    Je reviens du Portugal invitée par une amie Marie José habitant Ilhavo et nous sommes allées visiter l’université de Coimbra le 20 aout 2008 et notamment la bibliothéque. Je voulais partager mon bonheur…Quelle splendeur et quelle richesse.C’est un endroit merveilleux. Riche de souvenir, de livres intestimable et merci bcp au guide qui nous a expliqué le fonctionnement et donné des éléments importants tant sur la vie des étudiants, que sur l’architecture, les symboles..Un endroit inoubliable et magique. Il est trés dur d »en partir..On se sent vraiment bien là bas..A découvrir et à partager sans aucune modération..

  6. Michelle dit :

    Un reportage diffusé sur TV5 n’avait permis d’entrer ces lieux magiques et porteurs d’histoire. Prolonger la visite avec toi a été tout simplement fabuleux!

  7. Marion dit :

    Que dire de la beauté du lieu, et de cette superbe bibliotheque, on dirait un rêve (magnifique)….

  8. Denis dit :

    Moi qui suis né et ai vécu en Amérique, je suis toujours époustouflé par la beauté de ces édifices qui édifiés il y a plusieurs siècles. Que de culture à proximité. J’espère que les Portugais connaissent leur chance.

  9. BRAZEX dit :

    superbe lieu de culture et histoire

  10. agnès dit :

    Chut, ne me dérangez pas ! Je suis perdue dans la magnifique bibliothèque et j’en profite, croyez-moi !

    Armando, Coimbra est splendide ! Je pense aux étudiants… ils portaient une cape, non ? Tu pourrais nous en parler ? Je me sens un coeur de Juliette pour ces jeunes gens :-)

  11. Lilas dit :

    Quelles richesses,c’est extraordinaire de tels lieux !
    Magnifique Armando tout ce travail pour notre plus grand émerveillement.
    Merci de nous faire partager ces mercredis,attendus avec une curiosité grandissante au fil des semaines.
    Amitiés

  12. marcel dit :

    Quel peuple d’artistes !
    C’est absolument somptueux. Merci pour toutes ces facettes du Portugal et vivement mercredi prochain pour d’autres aventures.

  13. Denise dit :

    Quelle beauté ! On dirait un musée du livre. Les peintures sont sublimes et l’architecture fait rêver. J’imagine que les personnes à l’intérieur doivent chuchoter comme dans les musées.
    Quelle richesse, tous ces livres !

  14. Lali dit :

    Quelles heures je passerais là, que dis-je de jours…

    Formidable idée que tu as eue de nous emmener là et de nous raconter cette histoire. Ces « mercredis au Portugal » sont tout simplement passionnants. On souhaiterait même des semaines de quatre mercredis!!

  15. JC dit :

    Très beau en effet

  16. isa dit :

    c’est un vrais sanctuaire de la literacture et de archicteture

  17. saab dit :

    Que c’est beau, je suis soufflée par la richesse de l’architecture de ce batiment, cette bibliothèque ressemble à un sanctuaire figé à une époque de beauté et de richesse… un temple du savoir et de beauté.