L’origine du poisson d’avril

Pour ceux qui ne le savent pas encore, ils vont le savoir s’ils lisent mes lignes. Il faut que je leur dise, sans détour, que l’origine du poisson d’avril est biblique.

Comme quoi le bleu a une influence, pas toujours néfaste, sur la culture générale des individus sans s’attarder sur leur origine ni sur leur sexe.
Bon, comme d’autres s’en vont à leurs moutons, je viens moi, à mon poisson. D’avril. Bien entendu.

Nos ancêtres qui ont vécu avant JC n’ont jamais connu le poisson d’avril du fait que le poisson d’avril remonte à l’époque où Jésus a fait son célèbre sermon sur la montagne, le vendredi 1er avril. Il y a deux mille et dix ans pile poil.  Heure par heure. Alors, qu’à ce moment précis, personne n’aurait pu se douter du destin tragique de ce fils de charpentier. Trois ans plus tard.

En ce jour d’avril, les fidèles, à force d’entendre parler maitre JC, ont fini par avoir un creux. Alors, le délégué syndical des gens qui écoutaient le maitre a dit :

– On mangerait bien quelque chose, maitre…

Et maitre JC sur son arbre perché…

Oh merde. Désolé. J’ai pris un autre livre… Faut que je révise.

2 Responses to “L’origine du poisson d’avril”

  1. colo dit :

    Oh, bon!
    En Espagne ce poisson est inexistant…pourquoi donc? Au Portugal?
    Bon, les canulars ic c’est pour le 28 décembre, « los saints inocentes »…

  2. LOU dit :

    Ah bon, il est donc si vieux JC ! mais je croyais qu’il était encore loin d’être centenaire… 😉
    Savez-vous, Armando, que chez certains, il est de bon thon –mais meu non — de bon ton d’offrir un objet en forme ou avec un dessin de poisson ? Cela conjurerait le mauvais sort. Mais on rien compris ceuxteuxlà, ce n’était, alors au temps de JC, que le signe distinctif d’un foyer chrétien voir plus haut votre texte…
    Ouf, cela va aller mieux, j’ai « transmis » un tout petit bout de mon savoir… Bof, hein, peut mieux faire… :)