Jour du Portugal, de Camões et des communautés portugaises

drapeau-ar.jpg

 

Aujourd’hui est le jour de national au Portugal où c’est jour férié.

Ce jour, aussi appelé de Camões, pour commémorer l’anniversaire de la mort de l’auteur des Lusiades (chant épique lusitain), était nommé jusqu’à la Révolution des oeillets Jour du Portugal, de Camões et de la race portugaise

Il est devenu le Jour du Portugal, de Camões et des communuatés portugaises dispersées partout dans le monde, après la révolution des oeillets, en 1977.

Donc, si en Suisse, en France, au Luxembourg, en Belgique, au Canada ou ailleurs mes compatriotes sont un peu bruyants aujourd’hui, vous savez pourquoi.  Là où il y aura un Portugais, il y aura de la fête…

torga.jpg
[Miguel Torga]

Pátria,
Soube a designação na minha infância

Mas o tempo apagou
as linhas que no mapa da memória
a mestra palmatória
desenhou.

Hoje sei apenas gostar
de uma nesga de terra debruada de mar

 Patrie,
J’ai su la définition dans mon enfance.

Mais le temps a effacé les lignes que
sur l’ardoise de ma mémoire,
Dame férule avait déssinées.

Aujourd’hui je sais à peine aimer
une parcelle de terre ourlée par la mer.

 

sophia_mello_breyner_andersen_ar.jpg
[Sophia de Mello Breyner Andersen]

Exílio

Quando a pátria que temos não a temos
Perdida por silêncios e por renúncia
Até a voz do mar se torna exílio
E a luz que nos rodeia é como grades

Quand la Patrie que nous avons nous ne l’avons pas
Perdu par silences et par renoncement
Même la voix de la mer devient un exil
Et la lumière qui nous entoure est comme barreaux

19 Responses to “Jour du Portugal, de Camões et des communautés portugaises”

  1. Pardon Agnèes sur le coup je n’ai pas pensé à Wikipédia
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Lusitanie
    pour te parler des Lusitaniens
    voilà que c’est réparé

    et puis quelques autres liens :
    http://www.insecula.com/zone/Z0006405.html
    http://www.cosmovisions.com/histLusitanie.htm
    http://phenixia.bondurand.com/ph086.html
    que je viens de découvrir sur le sujet.

    Bonne journée

  2. agnès dit :

    Merci Armando… Suis allée voir : j’ai compris 20% des mots très proches du français… mais comme il faut se méfier, en linguistique (et en réalité aussi d’ailleurs) des faux-amis, j’ai compris… 10% ? *rires*

    Lusitanie… c’est un mot superbe qui fait rêver ! Je vais demander à Wikipédia.

    PS : lusitain ou lusitanien ?

  3. Je confirme que les mouettes portugaises causent parfaitement anglais, mais uniquement en langage des cygnes… et puis s’en vont visiter leurs cousins à Genève, où Denise les attend avec son apareil photo.

    [Comment tu m’as trouvé, JC ? …]

    {Quelle journée!}

  4. Pour Agnès,
    Il y a quelques grosses centaines d’années, bien avant la naissance du Christ, la péninsule ibérique était habitée par un peuple nommé les Ibères. Avec les années sont arrivés d’autres peuples (l’immigration sauvage tu vois…), entre autres, les Celtes et le Grecs. C’est le mélange de tous ces peuples (bande de cochons!) qui est à l’origine du peuple lusitain, duquel je suis un digne descendent.
    Je te parle ici de trois siècles avant le Christ. Et même d’avant l’invasion de la péninsule par les Romains. Donc, tu vois la Lusitanie, c’était un petit bled quelque part au nord du Portugal…
    http://www.geocities.com/kungretrebadem/portug.html
    (dommage que le site soit en portugais)

    Are you happy?…

  5. agnès dit :

    Armando, si tu as le temps, un jour… pourrais-tu nous dire pourquoi la Lusitanie ? Jeune, je me suis souvent demandé où était ce pays dont on ne m’avait pas parlé à l’école… :-)

    Merci !

  6. marcel dit :

    Isa proposait ci-dessus un très joli poème sur la mer, en langue portugaise, un poème de Fernando Pessoa.

    Je n’ai pas résisté au plaisir de le faire traduire. Grâce à Internet, on y arrive très bien.

    Cela m’a pris une demi-heure … mais, quel bonheur de lire de si belles choses.

  7. BRAZEX dit :

    Je souhaite une belle journée a toutes mes compatriotes, mais je suis obligé de dire que M. Philippe Homme a tout a fait raison, parce que moi quand j’étais a Lagos même les mouettes parlais l’anglais (ou américain je ne sais pas très bien), c’est probablement le résultat de la « globalisation universelle ». Je te propose donc Armando de te « globaliser » et exiger a tout tes visiteurs de faire les commentaires dans la langue de Shakespeare.

  8. Le sujet étant le jour de Portugal, de Camões et des Communautés portugaises de par le monde, je ne validerais plus, aucun commentaire à caractère polémique. J’estime que c’est hors sujet.
    Merci de ne pas confronde blog et forum.

  9. fios de seda dit :

    Cher Armando,

    Moi, par contre, je vais perdre mon temps à répondre à M. Philip Home…

    Vraiment desolée

    Le brésilien en tant que langue, ça n’existe pas. Par contre, le portugais du Brésil ça existe… Un peu comme l’anglais… ou est-ce que vous pensez qu’ il existe la langue americaine?

    Deco et Pepe ils sont tout les deux portugais… de nouveau desolée! Et même si dans leur coeurs ils resteront toujours brésiliens, pour la FIFA c’est pas ça qui compte!

    Ont continue… vraiment domage que vous ne connaissez que Saramago. Moi, je l’adore! Mais de nouveau, il faut connaître tout les autres pour oser parler de la literature portugaise!

    Lagos c’est pas Portugal! à Lagos mon peuple à très vite compris que pour faire plaisir à tout les touristes que cherchent un peu de soleil… il fallait parler anglais (ou l’américan?). On peut parler d’une régle d’or… il faut vivre et apprendre à se « desenrascar »!
    Et si vous êtes pour la globalisation… je vous conseil de apprendre un Pays, un Peuple, une Culture et une certaine façon d’être dans se monde… comme nous le faisons depuis 900 ans!

    Je vous invite à prendre un café avec un « pastel de nata » pour bien fêter notre jour… et bien évidament… rans rancune:-)

    P.S. – Et desolée pour mon pauvre français! Mais je fait un effort… il faut oser…

  10. Désolé
    mais vous vous etez trompé. Votre commentaire a été publié.
    Par habitude le bleu ne fais pas dans « la censure », mêmes les idées les plus éloignées des siennes ont droit a être entendus.
    Par contre, je ne perdrais pas mon temps a vous répondre.

  11. Philip Home dit :

    Je sais que vous ne valliderez pas mon commentaire. Mais je suis tout a fait d’accord. Le brésilien est une langue beaucoup plus jolie que le portugais, et le Portugal a besoin des jouers brésiliens pour marquer des buts. Deco et Pépé sont bien des brésiliens, non? … et puis votre entraineur c’est aussi un brésilien.
    Le seul écrivain portugais est Saramago. De reste il n’y a plus aucun.
    Heureusement que quand j’étais a Lagos tout le monde parle anglais.
    Je suis pour la globalisation universelle.
    Je vous souhaite une bonne fête quand même.
    Sans rancune.

  12. De Azevedo Rodrigues dit :

    Aujourd’hui c’est le 10 Juin, le jour de Portugal et de la langue Portugaise, parce que c’est le jour d’un grand poète Portugais Camões. Mais je pense que c’est le jour aussi de Amália, Marisa, Gilberto Gil, Vinicio de Morais, Cesária Évora, Fernado Pessoa, Jorge Amado, Mia Couto et tous les autres poètes et artistes qui on enrichie la langue Portugaise.

    On est arrivée au siècle XXI, l’ère de la globalisation et l’universalité, ce n’est pas la stagnation et le conformisme qui donne le progrès, mais surtout le changement et la touche délicate de la révolution. Un Pays qui a des siècles d’histoire, de culture, des traditions doit oser se questionner et se transformer pour une harmonisation de la langue et pour son universalité.

    La langue Portugaise est une grande famille, soit en Europe, soit en Afrique, soit en Amérique et aussi en Asie, il faut qu’elle circule pour le même but, même avec des différents rythmes, soit un “Fado”, un “Samba”, une “Morna”, notre langue est universel comme les Lusiades de Camoes.

    Aujourd’hui on doit dire Bravo Portugal pour toute un passé historique mais aussi en regardant l’avenir de l’ harmonisation de sa langue.

    PS. Portant que la langue soit harmoniser, il faut toujours respecter les poètes décédés, et nous sommes tous libres de les réciter dans le portugais de l’ancienneté.

  13. Denise dit :

    Je te souhaite une très belle fête Armando, la fête de ton pays et de tous les portugais.

    Bien en pensée avec toi et merci pour le superbe poème de Sophia de Mello Breyner Andersen.

    Amitié

  14. isa dit :

    Mar Português

    Ó mar salgado, quanto do teu sal
    São lágrimas de Portugal!
    Por te cruzarmos, quantas mães choraram,
    Quantos filhos em vão rezaram!
    Quantas noivas ficaram por casar
    Para que fosses nosso, ó mar!

    Valeu a pena? Tudo vale a pena
    Se a alma nao é pequena.
    Quem quer passar além do Bojador
    Tem que passar além da dor.
    Deus ao mar o perigo e o abismo deu,
    Mas nele é que espelhou o céu.

    Fernando Pessoa, in Mensagem

    VIVA PORTUGAL

  15. agnès dit :

    « Même la voix de la mer devient un exil »

    C’est magnifique ! Merci Armando.

  16. marcel dit :

    Je souhaite une bonne fête nationale à tous nos amis Portugais.

    Vive le Portugal !

    Amitiés à tous.

  17. Lilas dit :

    Bonne journée Armando, pour ce jour de fête de ton beau pays, que tu nous fais si bien découvrir avec tant d’amour.
    Bisous

  18. fios de seda dit :

    Pátria!
    Como esta palavra ganha um sentido completamente diferente quando estamos a 2000km de distância…
    E como diz a Sophia,  » Quando a Pátria que temos não a temos… »
    Beijos

  19. Lali dit :

    Je te souhaite donc bonne fête et je suis la première, en plus!!

    Puisse ta journée être aussi belle qu’un poème de Sophia.