E.E. Cummings – La mémoire de nos enfants

art_22.jpg

[Toile de Jean-Daniel Rohrer]

 

 

La mémoire de nos enfants

J’ai toujours ton coeur avec moi;
Je le garde dans mon coeur.
Sans lui, jamais je ne suis.
Là où je vais, tu vas ma chair,
Et tout ce je fais par moi-même
Est ton fait ma chérie.
Je ne crains pas le destin,
Car tu es à jamais le mien ma douce.
Je ne veux pas d’autre monde,
Car, ma magnifique, tu es mon monde, mon vrai monde.
C’est le secret profond que nul ne connait,
C’est la racine de la racine,
Le bourgeon du bourgeon,
Et le ciel du ciel d’un arbre appelé Vie,
Qui croît plus haut que l’âme ne saurait l’espérer
Et l’esprit le cacher.
C’est la merveille qui maintient les étoiles éparses.
Je garde ton coeur,
Je l’ai dans mon coeur.

9 Responses to “E.E. Cummings – La mémoire de nos enfants”

  1. lady sonia dit :

    j’ai egalement decouvert ce poeme dans ce film de cameron diaz et à chaque fois ke je le lis je suis transportée, j’ai le meme effet meme si le lis une bonne dizaine de fois. c’est tout simplement un chef d’oeuvre.

  2. poutika dit :

    il est très beau ce poème c’est vrai :-)

    cependant si tu mets  » ma chair » au lieu  » de ma chère… » çA a aucun sens avec la suite du poème….

  3. dida dit :

    j’ai découvert ce poème à travers « In her sheos » ce beau film de Cemeron Diaz… dans quelques jours ça sera l’anniversaire de ma bien aimée ma soeur, plus grande que moi d’âge… mais restera toujours la petite enfant que je connais… je cherchais un cadeau à lui offrir et j’ai trouvé ce poème… si touchant… je ne pourrai trouver meilleur présent que ces beaux mots…

  4. Lali dit :

    Une jolie toile pour un magnifique texte.
    Ou un joli texte pour une magnifique toile.

  5. Merci Flairjoy, Agnès, Sylvie, Fifi d’avoir apprécié le choix…

  6. Fifi dit :

    C’est si difficile et si beau de mettre en mots ce lien essentiel, le coeur à coeur avec ceux que la vie nous a donné !
    Merci !

  7. sylvie dit :

    Moi aussi j’aime beaucoup…
    La toile et le poème..
    Touchée! :)

  8. agnès dit :

    J’aime :
    ‘C’est le secret profond que nul ne connait,
    C’est la racine de la racine,
    Le bourgeon du bourgeon,
    Et le ciel du ciel d’un arbre appelé Vie,
    Qui croît plus haut que l’âme ne saurait l’espérer
    Et l’esprit le cacher.
    C’est la merveille qui maintient les étoiles éparses.’

    :-)

  9. Flairjoy dit :

    Quel beau poème! Et quelle belle toile!
    J’aime beaucoup les techniques mixtes de Rohrer et je sais que c’est le mariage de l’écriture, des lettres, des coeurs et du rouge qui me font craquer!