Sourires d’automne…

001-2008-10-18-0027.JPG

 

 

L’automne

On voit tout le temps, en automne,
Quelque chose qui vous étonne,
C’est une branche, tout à coup,
Qui s’effeuille dans votre cou.

C’est un petit arbre tout rouge,
Un, d’une autre couleur encor,
Et puis, partout, ces feuilles d’or
Qui tombent sans que rien ne bouge.

Nous aimons bien cette saison,
Mais la nuit si tôt va descendre !
Retournons vite à la maison
Rôtir nos marrons dans la cendre.

Lucie DELARUE-MARDRUS
[Mes petits bonheurs]

 

002-2008-10-23-0005.JPG

003-2008-11-02-0025.JPG

004-2008-11-02-0007.JPG

005-2008-10-23-0017.JPG

006-2008-10-22-0013.JPG

[Photos : Armando Ribeiro]

 

 

[suite demain {à la même heure}]

11 Responses to “Sourires d’automne…”

  1. Franzi dit :

    Pour Martine,
    Certes un peu tardivement…

    Quand vient le triste et bel automne,
    L’arbre aux grands bois a sa couronne
    De tons de pourpre ou d’or bruni.
    On voit l’aulne laisser tomber son long rameau dégarni.

    On voit partir tirant de l’aile,
    Au ciel brumeux une hirondelle,
    Craignant le neige ou le grésil
    Cette oiselle ne viendra plus nous voir qu’au beau mois d’avril.

    Cette poésie a été mise en musique, et cela donne un très joli chant.

  2. Nelly dit :

    très belle vos photos, merci de me les envoyer sur ma messagerie ainsi que le poème

  3. Voilà un:

    LES NOISETTES

    Trois noisettes dans le bois
    Tout au bout d’une brindille
    Dansaient la capucine vivement au vent
    En virant ainsi que filles De roi.
    Un escargot vint à passer :
    « Mon beau monsieur, emmenez-moi
    Dans votre carrosse,
    Je serai votre fiancée »
    Disaient-elles toutes trois.

    Mais le vieux sire sourd et fatigué,
    Le sire aux quatre cornes sous les feuilles
    Ne s’est point arrêté,
    Et, c’est l’ogre de la forêt, je crois,
    C’est le jeune ogre rouge, gourmand et fûté,
    Monseigneur l’écureuil,
    Qui les a croquées

    Tristan Klingsor

  4. martine dit :

    je suis à la recherche de 2poèsies :la première :commence ainsi :
    1/ trois noisettes dans le bois tout au bout d’une brindille ,dansent la capucine ,comme fille de roi ?ET JE NE ME RAPELLE PLUS DE LA SUITE
    La seconde qui se chante aussi……..voilà l’extrait que je me rappelle :
    2 / Quand vient le tendre et bel automne ,l’arbre aux grands bois à sa couronne de tons de pourpre ou d’ocre unit on voit l’aulne ,laissez tomber son beau rameau dégarnit ,et dans ce deuil hélas sans nombre ………
    ET JE NE ME SOUVIENS PLUS DE LA SUITE
    Si quelqu’un peu maider à connaître la suite de ces deux trés belles poêsies sur l’automne ,ce serai super ,et je vous en remercie par avance.

  5. Lali dit :

    Lucie Delarue-Mardrus, c’est toute mon enfance…
    J’aurais eu moins de mal à retenir les poèmes s’ils avaient été imagés d’aussi belle façon et avec tellement de tendresse!

  6. Flairjoy dit :

    Faites le copier-coller de ce qu’en disent Denise, Saab, Brazex et Géraldine et voilà mon commentaire! 😉

  7. Géraldine dit :

    Le présent,c’est l’automne,et les feuilles sont belles en photo…l’automne de Lucie en poème ..superbe !
    J’ai dit comme Denise ?? mais non,mais non !!
    n’est-ce pas Armando !!

  8. BRAZEX dit :

    des belles photos pour illustré un beu poéme

  9. saab dit :

    C’est absolument sublime, tu me touches droit au coeur, ces photos magnifiques de l’automne (ma saison préférée) et ce poème touchant, bravo Armando !

  10. Denise dit :

    Superbe poème de l’automne de « Lucie Delarue-Mardrus » et tes belles photos de feuilles nous rappelle que l’automne est encore bien présent.

    Bon jeudi !

  11. Rachel dit :

    Splendides ces photos sur les couleurs d’automne !
    Merci pour votre visite et pour le lien vers mon blog. 😀
    Bonne journée. :-)