L’aurore

 

Comment cela s’appelle-t-il, quand le jour se lève, comme aujourd’hui, et que tout est gâché, que tout est saccagé, et que l’air pourtant se respire, et que tout est perdu, que la ville brûle, que les innocents s’entretuent, mais que les coupables agonisent, dans un coin du jour qui se lève ? – Cela a un très beau nom. Cela s’appelle l’aurore.
Jean Giraudoux, Electre (1937).

 

laurore-img_0018.jpg

L’aurore ressemble à un regard d’une tendresse infinie.
Nicole Houde

One Response to “L’aurore”

  1. Lali dit :

    Quelle belle idée ces phrases qui se répondent et la photo qui s’intercale entre les deux…