• Blog Search

  • avril 2009
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Catégories

  • Méta

Sur le fil d'or de mes silences, je retrouve l'équilibre
Le mardi des poètes
28 avril 2009, dubleudansmesnuages @ 00:05

the-lovers-in-the-miste.jpg

 

Ce soir j’ai enfermé en mes mains parenthèses
Ton visage encrier où s’abreuve ma plume
Et comme par miracle aucun mot ne me pèse
Débarrassés qu’ils sont de ma vieille amertume.

Ressurgissent tes traits et je les reproduis
En pleins et déliés en majuscule aussi
En l’être capital disparu aujourd’hui
Point final trop pressé d’une bien courte vie.

Tous ces mots qui gravés tout au fond de mon âme
Voulaient se libérer et qui attendaient l’heure
De venir dénoncer cette injustice infâme
Lettres rougies du sang des larmes de mon cœur.

Ce soir j’ai entrouvert mes deux mains parenthèses
Ton visage encrier s’est uni à ma plume
Et comme par miracle en sublime synthèse
Nous avons fait l’amour, enveloppés de brume.

 

Jean-Claude Mazloumian

[Photo : The lovers in the mist]

 


« Article précédent